Texte de l’appel à l’AG étudiante de Lyon 2

Assemblée générale des étudiantEs de Lyon 2 ce jeudi 14 novembre à 12h00, à l’amphi C du bâtiment K du campus universitaire de Bron

 

LYON 2 PROFILLe texte de l’appel à l’assemblée générale des étudiantEs de Lyon 2 du 14 novembre :

Cela fait maintenant un an et demi que le gouvernement Hollande-Ayrault est à la tête de l’État. Leur politique s’inscrit dans la continuité de celle de Sarkozy, détruisant les acquis sociaux et imposant l’austérité au plus grand nombre.

Mardi 5 novembre plusieurs milliers de lycéen-e-s et d’étudiant-e-s ont manifesté contre les expulsions de sans-papiers.

Déjà, avant les vacances, personnels, étudiant-e-s et enseignant-e-s s’étaient mobilisé-e-s contre la détérioration de l’université à Rennes 2, Montpellier 3, Grenoble, Béziers, Paris 1… conséquences directes des lois LRU et Fioraso.

À Lyon 2 aussi la situation est préoccupante et tend à se dégrader.

Mobilisons-nous !
_________________________________________________

– Diminution de plus de 50% des budgets des départementsLutte de classe

– TD surchargés : peut-on étudier à plus de 40 en TD ?

– Regroupement de cours de différents niveaux : des TD d’Italien de L2 et L3 fusionnés.

– Refus d’inscriptions dans certaines filières dès la L1 faute de place.

– Bâtiments insalubres : faute d’investissements, le bâtiment K risque la fermeture.

– Précarisation du personnel : moins de postes pour toujours plus de charge de travail.

Ces méfaits sont les conséquences directes des lois LRU et Fioraso, ministre actuelle de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Ces lois entérinent « l’autonomie » des universités qui doivent dorénavant gérer leur fonctionnement et leur personnel sans le budget nécessaire. Ainsi, soit elles font appel à des partenaires privés qui financent les filières « rentables » (exit anthropo, arts, musicologie…), soit elles imposent une véritable austérité budgétaire.

Ces attaques s’inscrivent dans une logique plus globale : faire payer la crise à la majorité. Cela se traduit par une austérité généralisée dans tous les secteurs de nos vies : logement, transports, santé, emplois, études, loisirs…tout doit être rentable !

Étudiant-e-s, travailleur-se-s, chômeur-se-s, avec ou sans papiers, résistons !

Collectif des étudiantEs mobiliséEs de Lyon 2

Publicités