PS OU UMP, RIEN N’A CHANGE C’EST LE PATRONAT QUI FAIT SA LOI! ASSEMBLEE GENERALE A BRON, JEUDI 21, 12 H, AMPHI C

Le gouvernement et le patronat, avec le soutien d’organisations syndicales à leur solde, poursuivent la casse de nos droits sociaux. 

Avec l’Accord National Interprofessionnel (ANI), ils nous imposent la flexibilité, la baisse des salaires et la mobilité contrainte sous peine de licenciement à nos torts personnels. Ces mesures participent d’un saccage global de nos droits.

Dans un contexte de crise du capitalisme, ces attaques s’enchaînent. L’ANI, et la loi visant à le retranscrire qui sera soumise sous peu à l’Assemblée, s’inscrit dans une politique plus large, au même titre que les réformes successives des retraites ou que la future loi d’autonomie des universités. Nous ne pouvons pas résister au coup par coup : contre une attaque globale, il nous faut une stratégie générale de lutte.

Étudiant-e-s, jeunes travailleurs/ses, nous sommes directement visé-e-s par cette offensive de la classe capitaliste. Étudiant-e-s aujourd’hui, pour beaucoup d’entre nous   salarié-e-s à temps partiel, nous subissons déjà les exigences de flexibilité et de « compétitivité » du patronat.  Demain, ça ne fera qu’empirer..

Abandon pur et simple de l’accord et retrait de la loi !

Auprès des travailleurs/ses, nous avons un rôle à tenir dans la mobilisation !

Sur nos lieux de travail, dans nos facs, organisons la lutte !

Publicités