Contre ce quotidien de misère ! Appel du comité de mob de Lyon II

Contrats précaires, mi-temps imposés, salaires et bourses de misère, dégradation de nos conditions de travail, galère de logement, loyers exorbitants ; stigmatisation des pauvres, des minorités, des étrangers comme bouc émissaire de leur crise..

Aujourd’hui le quotidien pour beaucoup d’entre nous c’est déjà la galère !

Demain ça sera pas mieux : ce qui nous attend c’est au pire le chô­mage de masse, la misère ou le cani­veau.
Au mieux, on aura le pri­vi­lège de perdre notre temps à occu­per des bou­lots pour­ris, pré­cai­res, payés des miet­tes.
Les plus chan­ceux, eux, par­vien­dront peut-être à deve­nir des petits cadres, à être des petits chefs rému­né­rés pour exploi­ter leurs subal­ter­nes.

Ce cons­tat là, même nos poli­ti­ques sont capa­bles de le faire. Mais au lieu de remet­tre en cause et de s’atta­quer au sys­tème capi­ta­liste en lui-même, on nous vend aujourd’hui des poli­ti­ques dites d’aus­té­rité.
On va donc couper tou­jours plus dans les finan­ce­ments publics, l’éducation, le social, tout ce qui n’est pas ren­ta­ble aux yeux des gou­ver­nants.
Au final, il s’agit de pau­pé­ri­ser un peu plus encore les plus pré­cai­res, pour sauver un sys­tème économique et poli­ti­que qui a déjà prouvé qu’il était inca­pa­ble de répon­dre aux besoins vitaux de la popu­la­tion.

Sous cou­vert de « sau­ve­garde de la com­pé­ti­ti­vité » aux relents natio­na­lis­tes, les der­niè­res mesu­res gou­ver­ne­men­ta­les (baisse du coût du tra­vail, hausse de la TVA…) ne font que répon­dre aux injonc­tions du MEDEF et autres Pigeons capi­ta­lis­tes. Ce phé­no­mène n’est pas propre à la France ou à l’Europe, les mêmes mesu­res s’abat­tent sur les peu­ples du monde entier. Faire des « efforts » afin de pro­lon­ger la durée de vie d’un sys­tème qui nous condamne et nous exploite intel­lec­tuel­le­ment et phy­si­que­ment ne cons­ti­tue pas une issue viable pour notre émancipation.

Si les capi­ta­lis­tes veu­lent sauver leur sys­tème, notre tâche est de le ren­ver­ser !

Manif le mer­credi 14 novem­bre à 11h Jean Macé.
Départ col­lec­tif de Bron. RDV à 10h30 sous le forum.
Assemblée Générale suite à la manif sur le campus des quais.

Publicités