Arrêt immédiat de la discrimination faîtes aux étudiant-e-s étranger-e-s !!

Les politiques anti-migratoires et xénophobes du gouvernement socialiste sont bien les mêmes que
celles du gouvernement précédent. Cette rentrée universitaire n’est pas différente des précédentes : des
étudiant-e-s étranger-e-s, accepté-e-s dans des formations universitaires en France, se voient refuser leurs visas par des consulats français -au pouvoir très arbitraire et qui se préoccupent peu des lois- sans que ces refus ne soient justifiés, gonflant ainsi toujours un peu plus la sélection à l’entrée sur le territoire français.
Ces problèmes ne sont en rien isolés (Guinée, Gabon, Iran…) : leur prolifération s’apparente à une
directive claire de la part du gouvernement. Si ces cas sont parfois (rarement) réglés individuellement,
faut-il se résoudre à ce que la porte des universités reste close pour la majorité des étudiant-e-s étranger-e-s en laissant une porte entrouverte à coups de passe-droits, de réseaux et de « pistons  » pour des cas isolés?
Nous pensons que non.
Rappelons que ces étudiant-e-s sont, comme l’ensemble des demandeurs/euses de visa, confronté-e-
s à des conditions d’accueil inacceptables : rendez-vous différés, exigences inédites, frais administratif
hors de prix (350€ pour un timbre), que le visa soit accordé ou non, difficultés pour avoir un logement…

 
Étudier est un droit !! Liberté totale de circulation et d’installation !!

 
La Fédération SUD Étudiant et la Fédération Syndicale Étudiante (FSE) exigent dans l’immédiat :
– une gestion transparente des attributions de visas (suppression des conditions de faits discrétionnaires)
et la gratuité des démarches administratives ;
– l’abandon des pratiques honteuses et humiliantes dans l’accueil des demandeurs et demandeuses :
serveurs vocaux incompréhensibles, payants et sous-traités, remarques xénophobes et/ou racistes ;
– le respect de la loi du 5 avril 2011 : obligation pour le Consul d’expliquer pourquoi il refuse un Visa,
afin que l’étudiant-e concerné-e puisse comprendre et éventuellement refaire une demande mieux

Pour une université publique, laïque, gratuite, critique et ouverte à tou-te-s !!

 

Publicités