Soutien au journal guadeloupéen Rebelles ! Contre la répression que subissent les rédacteurs-trices du journal !!

 

         La FSE et Sud étudiant dénoncent la répression subie depuis plusieurs mois par les jeunes du journal guadeloupéen Rebelles !.

 

Nous relayons ici leur communiqué :

«  Cette année les attaques contre le journal Rebelle ! ont pris des proportions scandaleuses. Depuis 10 mois, les responsables du rectorat, les chefs d’établissement et leurs représentants insultent les jeunes de Rebelle ! dans les médias, les traitent de « dangereux voyous », organisent un réseau d’espionnage pour observer leurs faits et gestes et les envoient à la police toutes les quatre ou cinq semaines pour des affaires qui sont finalement classées sans suite… Une véritable entreprise coordonnée de bâillonnement des jeunes contestataires !

Vendredi 18 mai, ces méthodes ont provoqué une charge de police brutale. Pour tenter de justifier leurs actes, les fonctionnaires de police ont porté plainte contre deux jeunes, Raphaël Cécé et Sony Laguerre, l’un pour « menaces » et l’autre pour « coups et blessures ». Les responsables de l’école en Guadeloupe cherchent à monter la police contre les jeunes et vice-versa. Et ils tentent de masquer ainsi leur responsabilité dans la dégradation de la situation.

Depuis près de quatre ans, les jeunes du journal Rebelle ! dénoncent toutes les injustices. Ils écrivent des articles et organisent des débats sur l’histoire des révoltes d’esclave en Guadeloupe, sur la Révolution haïtienne, sur la lutte des Noirs aux États-Unis… Toutes choses que les « éducateurs » du rectorat se refusent à faire.

Ils se battent contre le saccage de l’école par les autorités. Ils dénoncent, preuves à l’appui, les conditions d’hygiène déplorables, le délabrement scandaleux des bâtiments, l’infestation par les rats et les moustiques, l’incapacité à accueillir les élèves handicapés… Ils démontrent que sous couvert d’apprendre « l’autorité » aux garçons et « la décence » aux jeunes filles, l’administration justifie l’abus de pouvoir, le « droit à la grossièreté » des chefs, et une intimidation sexiste scandaleuse subies par les jeunes filles (insinuations malsaines et parfois même harcèlement).

Le journal Rebelle ! mobilise les jeunes pour toutes les causes justes : de la collecte d’eau après le séisme en Haïti à la solidarité avec les personnels ouvriers de l’université, de la grève sur les retraites au soutien envers les syndicalistes poursuivis après le mouvement LKP.

C’est pour cela qu’on veut les faire taire. La répression actuelle vise à « faire un exemple », à terroriser les jeunes qui commencent à dénoncer les abus dont ils sont victimes en témoignant dans le journal Rebelle ! Il s’agit de convaincre toute une population que la protestation ne peut avoir qu’une conséquence : la répression. Il s’agit de mettre un terme à la liberté d’expression pour tous. »

 

La FSE et Sud étudiant apportent leur soutien total aux militant-e-s et rédacteurs-trices de ce journal et s’opposent catégoriquement à la répression des mouvements sociaux et de la pensée critique !!

 

Le mercredi 13 juin à 8h, Raphaël Cécé passe en procès au tribunal de Pointe-à-Titre. Un rassemblement de soutien est organisé.

 

 

Longue vie au journal Rebelles ! !!

Face à la répression, la solidarité est notre arme !!!

Publicités