Fascistes, on a pas gardé les cochons ensemble.

Ce vendredi 25 mars, après avoir vaillamment, de nuit, tagué la façade du campus des Quais, les Jeunesses Identitaires sont venus faire de la provocation sur le campus.
Une première fois en petit comité, pour faire un repérage, où ils sont chassés séance tenante.

Une seconde fois, à 15, pour tenter de perturber des conférences et des formations militantes.

Si ces individus venus armés pour entamer la discussion, (matraque télescopique, chaine de vélo…), ils n’ont pu faire usage de leurs armes face à la sortie de l’ensemble des étudiant-e-s présent-e-s sorti-e-s riposter.

Face aux tentatives d’intimidation primitive de la part de l’extrême-droite, nous sommes plus que résolu-e-s à poursuivre nos actions progressistes sur l’université.

Alors que la France entame une nouvelle guerre impérialiste en Libye, qu’une catastrophe nucléaire s’est  à nouveau déclenchée, alors que la crise capitaliste exacerbe les  inégalités sociales, les Identitaires lyonnais ont comme unique perspective politique d’organiser une marche xénophobe autour du cochon.

Nous luttons pour une université libre, émancipatrice et progressiste, et ce n’est pas une poignée d’identitaires au service du gouvernement et de son racisme d’État qui entameront notre détermination.

Nous appelons l’ensemble des étudiant-e-s, personnels, enseignant-es, et des lyonnais-e-s à  à participer massivement à la manifestation unitaire contre le racisme d’État et l’extrême-droite samedi 09 avril à 14h30 place Bellecour.

Fachos, réacs, hors de nos facs, hors de nos vies !

Publicités