Arrestation d’un père de famille « sans-papiers » : un homme et sa famille en détresse.

Nouredine BOUZIDI, un père de famille âgé d’une trentaine d’année a été arrêté sur son lieu de travail mardi dans l’après-midi au motif qu’il se trouvait en situation « irrégulière ». Son titre de séjour sur le territoire français n’est plus valable.
Nouredine est arrivé en France en 2008 avec sa femme Soraya. Tous deux originaires d’Algérie, Nouredine a fuit les services de police algériens pour lesquels il travaillait , il a trouvé une fois en France un emploi dans un cybercafé, et Soraya a repris ses études de Droit à l’Université Lyon II.

Après avoir reçu fin 2009 un refus concernant leur demande d’asile (réexaminée par la cour de recours de l’asile) et une obligation de quitter le territoire français, le couple, dorénavant installé et parents de deux jeunes garçons, a déposé un recours devant le Tribunal Administratif de Lyon afin de défendre leur droit à vivre en France. Alors qu’ils étaient en attente d’une date pour la tenue de leur audience, et qu’une mobilisation se préparait au sein de l’Université où a étudié Soraya durant toute cette année et de la crèche fréquentée par leurs deux enfants, l’arrestation de Nouredine laisse seuls une mère et ses deux fils, dans l’angoisse la plus totale. L’homme, placé en garde à vue durant 24h puis retenu au centre de rétention administrative depuis hier après-midi a fait appel et cet appel va être examiné vendredi matin par le juge des libertés et de la détention (tribunal de grande instance, 67 rue Servient). Il demande l’annulation de son arrestation et sa mise en liberté . si le JLD refuse et confirme la rétention il sera expulsable à tout moment . Le tribunal administratif doit pouvoir statuer sur leur demande concernant leur séjour en France .

Cet évènement, brusque et dramatique, est un véritable déchirement pour cette famille et leur entourage. En effet, le retour éventuel de Nouredine dans son pays d’origine, d’où il a quitté la police, comporterait pour lui un grand danger. De plus, avec lui ce sont une mère et ses deux enfants qui sont plongés dans une profonde détresse, car la mère des deux bambins est hospitalisée pour plusieurs jours, depuis aujourd’hui, soit la veille du passage de son mari devant le juge des libertés, laissant ainsi les deux enfants privés de leurs parents pour les jours qui suivent. Cette situation inacceptable doit s’interrompre sans plus tarder, et ce par la mobilisation du plus grand nombre en la faveur de cette famille qui ne demande qu’à s’assumer pleinement dans le pays qu’ils ont choisi, et pour que soit garantie leur sécurité et leur liberté.  Nous appelons à soutenir cette famille , par des fax et mails envoyés au préfet et par une présence nombreuse lors de la séance du juge des libertés et de la détention vendredi matin (cependant l’audience doit se tenir dans le calme, pour que cela ne joue pas en la défaveur de Nouredine face au juge).

Nous souhaitons que cette présence apporte le soutien indispensable à cette famille et alerte le préfet sur la nécessité de faire droit à leur demande.
Nous vous demandons de diffuser largement cette information et d’être présent le jour de l’audience, soit ce vendredi 25 juin à 10h00 au Tribunal de Grande Instance.

Publicités