Pour le retrait des plaintes contre les 7 du Mirail

Du 2 février au mois de juin 2009, un important mouvement contre des réformes imposées sans concertation a soulevé, ensemble, personnels enseignants, chercheurs, Biatoss et étudiants de la plupart des universités françaises, dont la nôtre.Après des convocations au commissariat au cours de l’été 2009, sur plainte de la direction de l’université, sept étudiants ayant participé, parmi des centaines d’autres, à ces événements sont accusés de « vols » et de « dégradations ». Ils passent en procès le 24 juin 2010, et risquent de trèslourdes peines, « pour l’exemple ».Nous sommes étudiants, enseignants, chercheurs, Biatoss, travaillant sur les différents sites de l’université de Toulouse – Le Mirail. Quelle que soit notre opinion sur les faits en question et leur exactitude (ou plus généralement sur le mouvement de l’année dernière), nous n’acceptons pasqu’une université, qui a déjà requis l’intervention des forces de l’ordre à l’intérieur du campus, poursuive en justice certains de ses étudiants, connus et identifiés par leur engagement militant, pour des événements ayant eu lieu dans le cadre d’un mouvement social, national et massif.
Nous demandons le retrait immédiat et inconditionnel des plaintes déposées à l’encontre de ces étudiants.

Comité de soutien personnels-étudiants aux sept inculpés du Mirail.

Nous appelons les étudiants, enseignants, chercheurs, Biatoss des universités françaises, et toute personne de bonne volonté, à se joindre à cette demande.

SIGNEZ LA PÉTITION !

Publicités