Communiqué sur la régularisation de Manale

La FSE-Lyon se félicite de la régularisation de Manale, étudiante en 1ère année de socio-infocom à Lyon II. Cette régularisation a été appuyée par le travail de la FSE, en commun avec les organisations comme RUSF.

La FSE-Lyon, après avoir obtenu de la part de l’administration et de la présidence de Lyon II leur soutien, avait fait signer une pétition sur papier comme sur internet pour appuyer sa demande de régularisation. Cette pétition qui à recueilli plus d’un millier de signatures, notamment celles de plusieurs organisations politiques, devait être remise au tribunal administratif lorsque la décision de la préfecture aurait été attaquée. Cela n’a pas été nécessaire.

En effet, ce mardi 9 Mars 2010, la préfecture à fait savoir par courrier qu’elle annulait son ordre de quitter le territoire. C’est incontestablement une victoire.

La question des régularisations est une des plus brûlantes de l’actualité, elle est une lutte essentielle de la FSE-Lyon, syndicat de classe, considérant que les étudiants en situation irrégulière sont la part la plus vulnérable du monde universitaire. C’est en sortant de l’isolement, par le travail des organisations de lutte, que les victoires se gagnent.

Dans l’université comme en dehors, la politique du gouvernement, au service des intérêts de la bourgeoisie, est une politique de répression à l’encontre des classes populaires, tentant de fracturer la solidarité de classe entre les travailleurs, qu’ils soient en formation comme à l’université, ou en activité.

La crise du capitalisme et de l’impérialisme français accentue cette politique, tant il est nécessaire pour la bourgeoisie de liquider tous les liens d’union de classe, pour maintenir son ordre.

La FSE-Lyon réclame plus que jamais la régularisation de tous les sans-papiers et la valeur d’une carte d’étudiant = une carte de séjour.

C’est en renforçant les organisations de lutte que les victoires seront plus nombreuses et plus grandes.

Publicités